Les produits à base de CBD ne sont pas des médicaments et ne peuvent pas diagnostiquer, traiter ou guérir des maladies. Consultez toujours votre médecin avant de commencer un nouveau programme alimentaire.
17 août 2019 Le CDB et le THC c’est pareil ?

Le CDB et le THC c’est pareil ?

Le CBD est utilisé de façon médicinale et le THC de façon récréative. Le CBD suscite de nombreuses inquiétudes dans le monde entier, des gens disent parfois qu’ils sont en quête de la partie médicale de la plante. En effet, le CBD possède d’étonnantes propriétés thérapeutiques. 

Des scientifiques du Scripps Research Center de San Diego, ont rapporté que le CBD inhibait une enzyme impliquée dans la formation de la plaque bêta-amyloïde, caractéristique de la démence liée à la maladie d’Alzheimer. 

L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé), reconnaît le CBD molécule isolée, en tant que composé anti-nauséeux et activateur de l’appétit, le plaçant dans la catégorie III des médicaments. Contrairement au THC qui provoque un effet euphorisant et psychotrope.

À l’inverse du THC, le cannabidiol n’a pas d’effet psychoactif car il n’agit pas sur les mêmes récepteurs du cerveau. Il semble en revanche moduler l’action des endocannabinoïdes, des substances produites naturellement par le cerveau. Le CBD bloque l’action d’une enzyme qui régule la concentration d’anandamide, le neurotransmetteur connu pour provoquer un effet euphorisant. Du coup, la quantité d’anandamide augmente, ce qui favorise la réponse endocannabinoïde innée du corps. Le CBD s’oppose également à l’action du THC sur un récepteur endocannabinoïde, contrant ainsi les effets psychoactifs de la molécule et ses effets secondaires.

Le CBD est utilisé de façon médicinaleet le THC de façon récréative. Le CBD suscite de nombreuses inquiétudes dans le monde entier, des gens disent parfois qu’ils sont en quête de la partie médicale de la plante. En effet, le CBD possède d’étonnantes propriétés thérapeutiques. 

Des scientifiques du Scripps Research Center de San Diego, ont rapporté que le THC inhibait une enzyme impliquée dans la formation de la plaque bêta-amyloïde, caractéristique de la démence liée à la maladie d’Alzheimer. 

L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé), reconnaît le CBD molécule isolée, en tant que composé anti-nauséeux et activateur de l’appétit, le plaçant dans la catégorie III des médicaments. Contrairement au THC qui provoque un effet euphorisant et psychotrope.

À l’inverse du THC, le cannabidiol n’a pas d’effet psychoactif car il n’agit pas sur les mêmes récepteurs du cerveau. Il semble en revanche moduler l’action des endocannabinoïdes, des substances produites naturellement par le cerveau. Le CBD bloque l’action d’une enzyme qui régule la concentration d’anandamide, le neurotransmetteur connu pour provoquer un effet euphorisant. Du coup, la quantité d’anandamide augmente, ce qui favorise la réponse endocannabinoïde innée du corps. Le CBD s’oppose également à l’action du THC sur un récepteur endocannabinoïde, contrant ainsi les effets psychoactifs de la molécule et ses effets secondaire

Il ne faut donc pas confondre THC et CBD. Le cannabidiol est une molécule du cannabis tout comme le THC, mais elle n’a pas exactement le même but. En effet, le CBD à aussi un effet sédatif, notamment en calmant le système nerveux,mais il agit à l’encontre du THC pour en limiter les propriétés

Arrivé à un certain taux, le CBD permet de retarder les effets du THC et de les décupler, mais en limitant les risques de « bad trip » (angoisse et anxiété parfois générées par la consommation de THC). En fait, le CBD n’a pas d’effets psychotropes. Il ne rend pas « stone ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *